Maladies valvulaires

Diagnostics & traitements

Maladies valvulaires

Le Centre Cardio-Thoracique de Monaco accueille les patients atteints de valvulopathies et met à leur disposition toutes les possibilités thérapeutiques actuelles médicales, de cardiologie interventionnelle, de chirurgie après discussion et décision en staff médico-chirurgical selon la thérapeutique la mieux adaptée à chaque patient à un instant donné.
Ces thérapeutiques peuvent aller de la réparation au remplacement valvulaire soit par voie chirurgicale, soit par voie percutanée.
Le Centre pratique toutes ces techniques grâce aux salles hybrides de haute technicité, et à son imagerie, unique en son genre et rare en Europe.

Les valvulopathies (maladies valvulaires)

qu’est ce que c’est ?

Les maladies valvulaires désignent l’ensemble des maladies touchant les valves cardiaques. Les valves cardiaques sont des structures mobiles qui séparent les quatre cavités du cœur et dont le rôle est d’assurer le passage du sang dans le sens normal (elles jouent un rôle de «soupapes»). Il existe quatre valves : la valve aortique, la valve mitrale, la valve tricuspide et la valve pulmonaire. Il arrive que l’une ou plusieurs de ces valves ne fonctionnent pas correctement.

Chaque valve est formée de 2 ou 3 valvules, des feuillets souples dont l’insertion sur un anneau fibreux est soutenue par des cordages tendineux.

Les valvules servent à maîtriser le débit de sang dans les cavités du cœur. Toutes les valvules peuvent être atteintes mais ce sont souvent celles du cœur gauche : aortiques (entre le ventricule et l’aorte) et mitrales (entre oreillette et ventricule). Il peut s’agir d’un rétrécissement de l’orifice (sténose) ou au contraire de l’impossibilité d’une fermeture totale (insuffisance).

SYMPTÔMES

Il arrive que la valvulopathie soit asymptomatique (sans symptôme). Dans ce cas, seul un souffle au cœur, audible au stéthoscope permet de l’identifier, ou un dépistage effectué à l’échographie cardiaque. Mais lorsqu’elle se manifeste, les principaux symptômes pouvant être ressentis sont :

  • L’essoufflement à l’effort puis au repos
  • Présence d’angine de poitrine (douleur thoracique)
  • malaise ou syncope
  • Palpitations / troubles du rythme cardiaque
  • fatigue
  • Œdème des membres inférieurs ou de l’abdomen (augmentation de volume de l’abdomen ou des membres inférieurs et chevilles).
  • Insuffisance cardiaque

CAUSES

Différentes causes existent en fonction du type de valve:

  • Dégénérescence liée à l’âge
  • Rhumatisme articulaire aigu (R.A.A.)
  • Malformations de naissance (souffle au cœur connu depuis l’enfance)
  • Infections (endocardites)

Maladies cardiaques s’accompagnant de modification du fonctionnement normal des valves comme l’insuffisance cardiaque dans les suites d’un infarctus du myocarde.  

DIAGNOSTIC

Pour confirmer et évaluer la maladie, un bilan est indispensable.

Examen clé pour confirmer le diagnostic, il mesure le rétrécissement ou la fuite valvulaire en mesurant les paramètres primordiaux pour la décision thérapeutique et précise le retentissement sur la fonction du muscle cardiaque.

Elle est réalisée sous anesthésie générale et permet d’avoir une précision diagnostique extrêmement fiable.

Pour en savoir plus …

C’est un examen échographique conventionnel avec prise des mesures cardiaques lors d’un effort progressif qui permet de démasquer des pathologies ne survenant qu’à l’effort.

Pour en savoir plus …

Echographie Insuffisance cardiaque

Elle permet la confirmation du diagnostic de valvulopathie, ainsi qu’une analyse plus fine des structures du cœur.

Pour en savoir plus…

Le cathétérisme cardiaque permet de mesurer les pressions à l’intérieur du cœur et le débit du cœur.
Au cours de cet examen, la coronarographie permet de rechercher une éventuelle maladie coronaire associée.

Pour en savoir plus …

TRAITEMENTS

La maladie valvulaire peut être prise en charge de nombreuses façons. Les médecins décideront en staff médico-chirurgical du traitement qui convient le mieux à une personne donnée, à un instant donné en fonction de son âge, de son état de santé général et de la pathologie valvulaire dont il souffre. Chez certains individus, le traitement consiste en la prise de médication combinée à une modification des habitudes de vie. Certains patients auront besoin d’un traitement plus invasif, comme une intervention chirurgicale, qui peut permettre d’effectuer soit une réparation soit un remplacement de la valve afin d’améliorer les signes et d’éviter les complications des maladies valvulaires.
Cette chirurgie est effectuée sous circulation extracorporelle qui assure temporairement le rôle du cœur et des poumons.
Dans certains cas, un traitement non chirurgical par voie percutanée des pathologies valvulaires est possible.

Pour en savoir plus sur les maladies valvulaires …

Pouvons-nous vous aider ?